Suivez l'actualité du secteur en temps réel !
Inscrivez-vous à notre newsletter

Je deviens membre

France : une prime coronavirus de 1.000 euros nets pour le personnel de la distribution

Catégorie

Actualité

Publication

24/03/2020

France : une prime coronavirus de 1.000 euros nets pour le personnel de la distribution

Les applaudissements du public font plaisir, mais une récompense plus concrète est certainement bienvenue. C’est ce que doit penser le personnel des magasins et entrepôts d’Auchan, qui sera le premier à bénéficier d’une prime encouragée par le gouvernement français. Carrefour et Intermarché embrayent en France sur la même décision.

Ce vendredi 20 mars, le ministre français de l’économie Bruno Le Maire invitait les entreprises à verser aux salariés continuant à se rendre sur leur lieu de travail une prime de 1.000 euros, en s’engageant à ce que celle-ci soit totalement défiscalisée et exempte de cotisations sociales. Elle représente dès lors un substantiel revenu net. Cette gratification ne vise pas directement le personnel hospitalier, qui lui aussi devrait bénéficier d’une mesure similaire spécifique, mais plutôt des secteurs vitaux tels que l'agroalimentaire ou la grande distribution. La mesure concerne toutes les fédérations professionnelles ou grandes entreprises disposant d’un accord d’intéressement aux résultats, qui peuvent l’appliquer sur une base volontaire, jusqu’au 30 juin.

Un premier distributeur a décidé de se saisir de cette opportunité: le président d’Auchan Retail France, Edouard Bonte, a écrit une lettre au personnel de son entreprise pour le remercier de ses efforts au quotidien, et pour lui annoncer que tous les salariés présents sur le terrain, au contact de la clientèle, ainsi que ceux des entrepôts, fortement mobilisés pour assurer l’approvisionnement, allaient bénéficier de cette prime nette accordée par le Groupe.

Le Groupe Auchan emploie 355.000 collaborateurs de par le monde, mais ce sont 65.000 salariés qui sont concernés en France par la prime, ce qui donne la mesure du chèque que s'apprête à signer le distributeur : 65 millions d'euros. En redistribuant aussitôt une part de la manne commerciale inespérée tombée récemment dans l'escarcelle du commerce alimentaire, Auchan n'adresse pas seulement un message fort à ses équipes sur le terrain. Cette générosité ne va pas échapper aux salariés des enseignes concurrentes françaises. Ni plus largement à ceux du secteur en Europe, même si on n'y trouve pas aujourd'hui d'incitant fiscal tel que celui prévu par l'Etat français.

Sans grande surprise, quelques grands concurrents d'Auchan en France se sont entretemps alignés sur cette décision. Alexandre Bompard, PDG du Groupe Carrefour, a annoncé au journal de 20 heures que la prime serait versée en France aux salariés des magasins, entrepôts et drive. Intermarché souhaite lui aussi récompenser les salariés de ses unités de production alimentaires et de ses bases logistiques. Pour ce qui est du personnel en magasin, Intermarché étant un groupement d'indépendants, la décision appartient à chaque exploitant. Mais les Mousquetaires encouragent vivement les patrons des magasins Intermarché et Netto à en faire de même.