Suivez l'actualité du secteur en temps réel !
Inscrivez-vous à notre newsletter

Je deviens membre

Violence verbale ou physique dans l'entreprise : NON !

Catégorie

Actualité

Publication

11/09/2019

Violence verbale ou physique dans l'entreprise : NON !

Un client, un fournisseur, un usager, un patient, un travailleur de l’entreprise d’à côté, un sous-traitant, un citoyen, …. en un mot un « tiers »
CE N’EST PAS ACCEPTABLE ! VOUS POUVEZ REAGIR !

PLUSIEURS ACTIONS SONT POSSIBLES, SEULES OU COMBINEES :

- Rendez-vous si besoin chez votre médecin traitant pour (le cas échéant) l’inventaire des blessures (physiques et psychiques) : certains faits demandent également l’intervention de la police pour un dépôt de plainte

- Contactez le service du personnel si une déclaration d’accident est nécessaire (notamment en cas de coups et blessures)
- Parlez-en avec votre supérieur hiérarchique direct afin que des mesures immédiates puissent, si nécessaire, être appliquées pour que ces faites ne se répètent pas à votre encontre Vous pouvez également contacter le Conseiller en Prévention Aspects Psychosociaux qui pourra vous accompagner dans une démarche de demande d’intervention formelle

- Contactez la personne de confiance de votre lieu de travail s’il y en a une, et s’il n’y en a pas, contactez le conseiller en prévention « sécurité » du Service Interne de Prévention et Protection au travail (SIPPT) ou le Conseiller en Prévention Aspects Psychosociaux du SEPPT:

  • Vous recevrez des conseils et des informations sur les endroits où des personnes sont disponibles pour vous écouter et vous apporter le soutien dont vous avez peut-être besoin
  • Vous pourrez faire inscrire ce qui vous est arrivé dans le Registre de faits de tiers
    • Au moins une fois par an, l’employeur, avec l’aide de la personne de confiance, du conseiller en prévention « sécurité » et celle éventuellement du conseiller en prévention aspects psychosociaux :
      • Prendra connaissance du contenu des déclarations apposées dans le registre
      • Analysera les situations décrites
      • En retirera des mesures de prévention à mettre en œuvre pour que ces faits ne puissent se reproduire envers l’ensemble des travailleurs soumis à de telles circonstances de travail
      • Inclura ces mesures de mesures de prévention dans le Plan d’Actions Annuel
      • Inclura les risques et leur évaluation dans l’analyse des risques générale de l’entreprise

Violence