Suivez l'actualité du secteur en temps réel !
Inscrivez-vous à notre newsletter

Je deviens membre

Ce n’est pas Carrefour, mais bien Colruyt qui offre les prix les plus bas en bio

Catégorie

Actualité

Publication

06/06/2019

Ce n’est pas Carrefour, mais bien Colruyt qui offre les prix les plus bas en bio

Colruyt offre les prix les plus bas en matière de produits bio, suivi de près de Carrefour. C’est là la conclusion d’une récente enquête menée par Gondola. Match et le spécialiste du bio Origin’O en particulier, mais aussi Delhaize sont, par comparaison, bien plus chers.

Ticket BIO

Qui est le moins cher en bio? Pour répondre à cette question, Gondola s’est rendu dans dix chaînes de supermarchés de la région gantoise en vue de comparer  les prix d’autant de produits bio que possible. Cette enquête a montré que Colruyt est le moins cher. La souche finale, pour un total de 35 produits biologiques comparables, s’élevait chez Colruyt à 68,84 euros, contre 69,92 euros chez Carrefour. Une différence de 1,08 euro, ou de 1,5%. Malgré le fait qu’il ait exprimé l’ambition de devenir le moins cher du bio sur sa marque propre Carrefour Bio, Carrefour reste donc à ce jour un peu plus cher que Colruyt. Toutefois, Albert Heijn (5%), Delhaize (11%) et Match (26%) sont bien plus chers que le duo de tête. Si Lidl et Aldi offrent des prix plus bas encore sur certains produits, il a été impossible de réaliser une comparaison complète et qualitative au vu d’une gamme aujourd’hui encore trop réduite. Makro a également été écarté de cette comparaison en raison, là encore, d’une offre trop limitée.

Les écarts de prix moyens masquent en outre le fait que certaines catégories de produits sont plus proches les unes des autres en termes de prix dans les différentes enseignes. C’est particulièrement vrai pour les produits frais. Ainsi, la différence moyenne entre Colruyt et Delhaize est de 11%, mais en ne s’intéressant qu’aux produits frais (en l’occurence ici: kiwis, concombres, chicons et courgettes), l’écart se réduit à 8,8%. Autrement dit, Colruyt s’appuie sur ses marques propres – Boni Selection Bio – pour offrir des prix compétitifs. Les différences de prix n’excluent pas qu’il existe également des différences sur le plan de la qualité.

Pour beaucoup de consommateurs, les prix restent la pierre d’achoppement à l’achat de produits bio qui sont, en moyenne, 30% plus chers que les produits ordinaires. Il existe néanmoins des disparités selon les catégories. Ainsi, l’an dernier, un oeuf bio coûtait quasiment le double d’un oeuf ordinaire alors que la différence n’était que de 16% pour la viande. Ces écarts de prix sont dus, entre autres, au fait que la production bio nécessite davantage de main-d’oeuvre et de matières premières, qu’elle accorde plus d’attention au bien-être animal et que les méthodes de culture sont plus onéreuses. Si pour le secteur bio la réduction des prix n’est pas une fin en soi, il est clair que des prix plus bas attireront davantage de consommateurs.

L’enquête menée par VLAM fait le même constat : bien que la consommation de produits bio ait augmenté de 15% pour atteindre 760 millions d’euros l’année dernière, elle a diminué de 2% en Flandre. L’étude montre que, pour les Flamands, le prix est le principal frein à l’achat de produits bio.