Suivez l'actualité du secteur en temps réel !
Inscrivez-vous à notre newsletter

Je deviens membre

RETAIL SCAN 2017: Quelles sont les enseignes qui progressent?

Catégorie

Actualité

Publication

04/09/2017

RETAIL SCAN 2017: Quelles sont les enseignes qui progressent?

Comme chaque année, l’équipe de The Retail Academy a mené l’enquête afin de cartographier le paysage belge de la distribution alimentaire. Une noble entreprise dans un pays où la divulgation des données commerciales est souvent un sujet sensible. Nous vous en livrons aujourd’hui un aperçu en divulguant les principaux mouvements.

Le Gondola Retail Scan est un rapport exclusif qui récapitule en un coup d’œil un profond travail de recherche et d’analyse mené par The Retail Academy, et qui fournit un aperçu du marché belge de la distribution alimentaire. Ce poster illustre de manière intuitive la part du gâteau de 26,3 milliards d’euros qui revient à chaque acteur du marché. Il fournit également des informations à propos des effectifs, du nombre de points de vente par enseigne, du CEO du groupe pour la Belgique, et bien plus encore. Depuis deux ans, le secteur Near-food fait lui aussi partie de ce rapport.
 La méthode retenue ne prend en compte que les retailers qui répondent à une série de critères: un chiffre d’affaires minimum de 100 millions d’euros, un minimum d’un magasin physique (les points de retraits ne sont pas considérés ici comme point de vente), un minimum de 3 catégories alimentaires dans l’assortiment et la vente de produits de marque (à l’exception du Near food). Les points de vente spécialisés sont quant à eux exclus.

Méthodologie

Pour en arriver à une cartographie du paysage belge de la grande distribution la plus proche de la réalité, The Retail Academy s’est tout d’abord tourné vers les retailers. Avec plus ou moins de succès quant à la précision des réponses obtenues. Les analystes de The Retail Academy ont ensuite consulté toutes sortes de sources afin de corroborer les données: communiqués de presse, rapports annuels, exposés… tout a été passé au crible. Les données collectées ont été compilées et pondérées afin d’aboutir à ce résultat qui a une nouvelle fois été partagé avec les retailers pour permettre une ultime vérification.

Une certaine prudence s’impose toutefois lors de la comparaison avec les éditions précédentes du poster. De façon générale, une comparaison directe avec les rapports retail Scan des années précédentes n’est pas possible, parce que l’univers de référence étudié, comme le marché de la distribution lui-même, a évolué, et accueilli de nouvelles catégories de distributeurs.

Ensuite, et plus spécifiquement, les chiffres relatifs à Carrefour et à Trafic fournis dans l’édition précédente (2016) se sont avérés incorrects, suite à un malentendu. Le correctif que nous avons apporté rétablit des données plus fiables . Mais il interdit aussi de comparer les deux posters (édition 2016 et 2017) et d’en extraire une conclusion directe quant à l’évolution de leurs parts de marché. Pour la justesse de cet article, les données de Carrefour et de Trafic ont été corrigées.

Les bases méthodologiques étant établies, intéressons-nous maintenant au vif du sujet. Tout secteur confondu, le paysage du retail belge croît de 2,4%.

Action, moteur de croissance du Near food

Le Near food retail, qui rassemble Action, Kruidvat, Trafic et Hema, enregistrait un chiffre d’affaires de 1,225 milliard en 2016, soit une progression de quelque 6,9%. Si Kruidvat, grâce à sa stratégie de communication et de promotion, s’en sort très bien, avec une croissance de 7,3%, c’est surtout à Action qu’il faut imputer ces bons résultats. La chaîne néerlandaise fait en effet un bond de 13,9%, à 466 millions d’euros, en raison de la poursuite du déploiement de son parc commercial. Action détient aujourd’hui 131 magasin au BeLux (128 en Belgique), et a donc augmenté la taille de son parc de 12,9% par rapport à l’année précédente.  Le chiffre d’affaires par magasin Action est en moyenne de 3,56 millions d’euros. Mais la croissance n’est pas au rendez-vous pour tous les retailers Near food. Ainsi, Trafic affiche une très légère baisse (0,4%) et Hema perd 3%.

Les voyants sont au vert pour le Hard Discount

Les hard discounters, soit Lidl et Aldi, sont responsables d’un chiffre d’affaires commun de 4,744 milliards d’euros, en hausse de 4,9%. C’est Lidl qui tire le plus vers la croissance. L’auto-proclamé Smart Discounter s’offre une de croissance de 7,9% grâce à un dynamisme certain en matière d’ouvertures de nouveaux points de vente et de communication, tandis que son confrère Aldi s’octroie une jolie hausse de 3,1%, notamment grâce à l’introduction de marques dans son assortiment.

Open Market: +1,6%

On en arrive maintenant à l’Open Market, qui enregistre un chiffre d’affaires global de 20,658 milliards d’euros, en légère hausse de 1,6%. Parmi les plus grands, on retrouve Colruyt Group qui enregistre une croissance de 4,2% de son chiffre d’affaires, Carrefour qui stagne quelque peu (+0,8%) et Delhaize qui s’octroie une hausse de 1,6%. Parmi les acteurs de taille plus modeste, Lambrechts (+3,7%), Intermarché (+4,5%) et Albert Heijn (+1,1%) se font remarquer par leurs bons résultats.

Vous souhaitez en apprendre plus sur le paysage belge du retail et prendre connaissances des principales informations le concernant? N’hésitez pas à commander dès aujourd’hui le Retail Scan poster 2017. Pour plus d’informations à son sujet, n’hésitez pas à vous adresser à info@theretailacademy.be