Suivez l'actualité du secteur en temps réel !
Inscrivez-vous à notre newsletter

Je deviens membre

Lidl ouvre ses premiers points de retrait automatiques

Catégorie

Actualité

Publication

10/10/2017

Lidl ouvre ses premiers points de retrait automatiques

 

La chaîne de supermarchés Lidl équipe trois magasins d’un point d’enlèvement automatisé basé sur le système de casiers de Cubee (bpost). Cette formule d’enlèvement permettra de retirer, dans les points de vente Lidl équipés du système, les commandes passées sur le webshop de Lidl, mais aussi sur d’autres plateformes telles que Zalando,  la Fnac ou même Bol.com (Ahold Delhaize) et Carrefour. Les consommateurs pourront dès ce lundi 9 octobre retirer leurs achats en ligne à partir des magasins d’Evere, Hamme et Ekeren. Ce projet pilote devrait plus largement se développer en cas de succès.

Les consommateurs des points de vente Lidl d’Evere, Hamme et Ekeren ont désormais accès à un nouveau service. Le smart discounter a équipé chacun de ces trois magasins de 58 casiers permettant aux clients de retirer les achats réalisés sur le webshop du retailer qui, pour rappel, reste exclusivement dédié à un assortiment non-alimentaire et au vin, comptant un total de 3.800 références.

Nous avons opté pour un principe de livraison simple, rapide et efficace” explique Julien Wathieu, porte-parole de Lidl Belgique. “Après avoir passé et payé sa commande sur lidl-shop.be, le client reçoit un numéro de commande et est averti par un email une fois sa commande livrée. Le client n’a plus qu’à utiliser le code reçu lors de sa réservation à la borne du point d’enlèvement pour retirer ses achats” poursuit-il.

Lidl ajoute un très habile ressort promotionnel

Pour offrir ce nouveau service à sa clientèle, la chaîne de supermarchés a opté pour le système intégré de Cubee (bpost). Le choix des premiers emplacements pour cette phase pilote a été guidé par le fait qu’il s’agissait de magasins récents. A Hamme et à Ekeren, les casiers automatiques sont placés à l’extérieur du magasin, tandis qu’à Evere, ils sont abrités dans le vaste hall d’accès. Si les casiers seront pour l’instant disponibles durant les heures d’ouverture du magasin, il n’est pas exclu qu’après étude, les deux automates extérieurs soient à l’avenir accessibles en permanence. Mais les données d’utilisation partagées par Cubee établissent que la plupart des enlèvements se font soit sur l’heure de midi, soit après le travail. “Des plages horaires qui nous arrangent bien, compte tenu de la vocation et destination de nos supermarchés” souligne Julien Wathieu.

Et Lidl a d’ailleurs aussitôt mis en place un très puissant incitant promotionnel pour exploiter cette complémentarité, puisque chaque retrait via les casiers donne accès à une réduction de 20% sur l’offre de Fruits et légumes en magasin, matérialisée par un message transmis avec le mail de confirmation de la commande en ligne. Très habilement, ceci fait du nouveau service de retrait de commandes automatisé un vecteur de recrutement pour le magasin physique, puisque cette réduction n’est pas seulement proposée aux clients du webshop Lidl, mais aussi à tous les clients d’autres plateformes de vente en ligne partenaires de Cubee qui choisiraient de venir retirer chez Lidl leur commande. On parle ici d’enseignes telles que Zalando, FNAC, Media Markt, mais aussi... Bol.com (Groupe Ahold Delhaize) ou Carrefour. Bien entendu, la réciproque est vraie, et les clients du webshop de Lidl, pourraient tout aussi bien décider de retirer leur commande dans un point de retrait Cubee adossé à un Carrefour. Mais seul Lidl a jusqu’ici eu la bonne idée de rajouter cet argument promotionnel encourageant à la visite du magasin. Aujourd’hui, le réseau Cubee comporte 150 points de retrait. Mais d’ici la fin de l’année 2018, bpost entend en détenir quelque 450.

90% de l’offre online

Les trois points d’enlèvement sont composés de 58 casiers, dont les formats (variables) permettent la livraison de 90% des 3800 articles disponibles sur la boutique en ligne de Lidl . Seuls les articles de grande taille, comme une table de jardin ou un matelas, ne pourront pas être livrés par ce biais.  Le délai de fourniture des commandes (48h) et les frais (2,99 € par livraison) restent inchangés par rapport au webshop. La commande devra être retirée dans les 5 jours ouvrés. La réduction de 20% sur les fruits et légumes en magasin constitue également une manière de compenser les frais de livraison. Les collaborateurs des trois magasins Lidl concernés ont été formés à résoudre les principaux soucis éventuels que pourraient rencontrer la clientèle avec ce système, d’usage très aisé. Quant au volet logistique, la plupart des articles non food du webshop Lidl partent directement d’entrepôts allemands pour être fournis à bpost. Le site marchand de Lidl en Belgique enregistre aujourd’hui 300.000 visites par semaine, et les produits les plus populaires appartiennent, dans l’ordre, aux univers suivants: bricolage, cuisine & ménage, habitat & déco.

La complémentarité online & offline

Avec cette nouveauté, Lidl souhaite avant tout renforcer son réseau de supermarchés. Le retailer entend ainsi promouvoir la complémentarité de sa boutique en ligne, de ses points d’enlèvements et de ses magasins. “Sur lidl-shop.be, le client bénéficie de services supplémentaires, comme la réservation en ligne des articles faisant l’objet d’actions temporaires ou d’une gamme permanente de produits supplémentaires par rapport aux magasins. Grâce aux points d’enlèvement, le client peut également bénéficier de ces avantages tout en allant remplir son caddie de produits frais” précise Julien Wathieu, qui confirme également que, via Cubee et bpost, tous les habitants domiciliés à 1 minute (Ekeren et Evere) ou 2 minutes en voiture du magasin ont été informés de l’ouverture du point de retrait automatisé.

Une phase de test d’un an

Le service sera, dès le 9 octobre, testé durant une période d’un an. “Nous choisissons délibérément de commencer avec trois magasins pour ensuite ajouter éventuellement de nouveaux services et de nouvelles possibilités. De cette manière, nos clients d’Evere, Hamme et Ekeren pourront s’habituer à ce système de points d’enlèvement, et nous pourrons le développer dans la bonne direction en fonction de leur feedback."